UK flag

Clic pour retourner à la page d'accueil

Le moteur Stirling

Ce site appartient au réseau de sites relatifs aux moteurs à air chaud

Les applications futures

Comme on a pu le voir dans les applications actuelles , les domaines de prédilection constitués par la recherche, la défense et le spatial permettent d'augurer un avenir assuré au moteur Stirling . De nombreux appareils que nous utilisons couramment aujourd'hui sont nés dans ces mêmes sphères...

Cette page étant créée, il faut se lancer ! Les applications prévisibles du moteur Stirling sont :

Dans le domaine militaire :

Porte-avions

Il est possible d'envisager une généralisation de l'utilisation du moteur Stirling en tant que source auxiliaire de production d'électricité pour les sous-marins et certains bateaux de surface, à l'instar de ce qui est fait aujourd'hui dans les marines suédoise et australienne. Un choix adapté de combustible (oxygène et hydrogène liquides par exemple) permettrait de réduire considérablement les risques de pollution en cas d'accident.

Dans la marine marchande ou de plaisance:

Titanic

Pourquoi ne pas tirer profit des avancées réalisées dans le domaine militaire ? Si on ne peut envisager l'utilisation du moteur Stirling comme moyen de propulsion principal, on peut imaginer son utilisation en cogénération comme source auxiliaire d'énergie électrique et de chauffage. Les qualités du moteur Stirling sur le plan vibratoire et du bruit sont de gros atouts. A titre d'exemple, le site de Christian Couderc montre une première application dans le domaine de la marine de plaisance.

Dans le domaine industriel :

Usine chimique

La valorisation, grâce au moteur Stirling, de toutes les énergies rejetées directement à l'atmosphère ou dans les rivières peut constituer une motivation pour les industriels. En effet, de nombreux processus industriels dans les secteurs de la chimie ou de la production d'électricité rejettent des quantités phénoménales d'énergie dans l'environnement. A titre d'exemple, une centrale nucléaire envoie deux fois plus d'énergie à la rivière que dans les fils électriques !
De plus, on estime à 10% l'énergie dissipée dans ces mêmes fils électriques. On voit ainsi l'intérêt de la cogénération (électricité + chaleur) et d'une production décentralisée au plus près des consommateurs et dimensionnée à hauteur des besoins.

Dans le domaine domestique :

Maison d'habitation

C'est probablement là que le moteur Stirling se développera le plus. Ce sera un moyen de faire son électricité, de chauffer sa maison et de produire son eau chaude sanitaire. L'énergie électrique résidentielle représente aujourd'hui 8% de la production totale. Ceci autorise de belles perspectives d'avenir pour le moteur Stirling. L'énergie primaire, dans ce cas, pourra être le soleil avec des paraboles, le bois ou des déchets divers (déchets de céréales, bouses...).
Le rendement global en cogénération peut frôler les 100%.
De plus, la consommation nécessaire au fonctionnement des réfrigérateurs ou congélateurs peut représenter le quart de la consommation totale d'électricité. Si on remplace le cycle traditionnel de Rankine par le cycle de Stirling, d'importantes économies sont à prévoir et la destruction de la couche d'ozone par les gaz traditionnels évitée.
Dans le même esprit, on peut envisager des pompes à chaleur utilisant le cycle de Stirling pour le chauffage et/ou la climatisation. Cette utilisation peut se concevoir de façon autonome (chalet de montagne) ou au sein du réseau électrique avec vente ou achat d'électricité selon la saison.

Retour haut de page

Ce site a été conçu et réalisé par Pierre Gras. Merci à toutes les personnes qui ont apporté leurs contributions : articles, photos, vidéos, feuilles de calcul... L'auteur est ouvert à toute suggestion permettant d'améliorer ce site pour le bonheur de tous. Enfin, un grand merci à Robert Stirling !

Le site "moteurstirling.com" par Pierre Gras est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Creative Commons License .

Ce site respecte les normes relatives aux langages XHTML et CSS. Pour en profiter au mieux, utilisez un logiciel récent tel que Firefox, Chrome, Safari, Opera... qui ,eux-aussi, se conforment à ces normes.